Appui à la structuration des associations Rurales

Appui à la structuration des associations Rurales

844
0
SHARE

L’objectif général

L’objectif général de cette composante est la consolidation de l’expérience de l’ORDES, la sauvegarde et le renforcement du potentiel économique et financier des organisations africaines.

Les objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques sont :

Capitaliser l’expérience de l’ORDES en matière d’accompagnement des associations communautaires

Accompagner les organisations des commerçants africains dans l’identification et l’analyse des expériences économiques prometteuses, à travers des propositions alternatives d’augmentation de revenu et créatrices d’emplois

Soutenir ces organisations dans l’identification des opportunités et des contraintes à l’artisanat africain en Europe et les aider à développer des programmes y relatifs

Aider ces associations à renforcer leurs capacités organisationnelles, à travers un support technique et méthodologique compatible avec le niveau de développement de leurs activités

Encourager les actions de réhabilitation de la femme comme partenaire au progrès social

Groupes-cibles

Organisations socioprofessionnelles

Associations communautaires de femmes africaines

Groupements des artisans africains en Suisse

Institutions africaines de solidarité

Méthode de travail

Pour la réalisation des objectifs prévus, l’observatoire, en collaboration avec les organisations relais de formation et des associations sus-mentionnées, accompagne les associations de chômeurs, réfugiés, paysans sans terre, éleveurs sans bétail, étudiants et met en œuvre une méthodologie qui s’articule autour des points suivants :
La conception et la vulgarisation des outils d’identification, d’analyse, d’exécution et de suivi des innovations prometteuses

L’appui à la pérennisation des acquis du renforcement organisationnel et institutionnel

L’information – sensibilisation

Une attention particulière est accordée aux efforts visant à améliorer le pouvoir économique et le statut social des femmes rurales vivant sous le seuil maximal de précarité.

Activités

Les activités suivantes sont en cours de réalisation:

Collectes, encodages et diffusion des expériences prometteuses

L’information et la documentation

Les échanges d’expériences

La formation à l’esprit d’entreprise

L’administration et la gestion des associations communautaires

L’évaluation des besoins

Les méthodes participatives

Les procédures d’intégration en Suisse

Collectes, encodages et diffusion des expériences prometteuses

Cette activité porte sur :

Capitalisation des outils d’analyse, de gestion, d’évaluation et de vulgarisation introduits par l’Ordes

Identification et analyse des innovations, des changements et des nouvelles questions dans le cadre de l’intégration

Échanges d’informations sur les efforts déployés par les associations africaines, au niveau local et national, en vue d’améliorer les conditions de vie de leurs compatriotes vivants sous le seuil maximal de précarité

Organisation des visites de prospection sur le terrain, à travers des rencontres locales et nationales

Collaborer avec des personnes ressources pour se renforcer mutuellement dans le cadre du programme

Il s’agit là d’une activité réalisable en plusieurs étapes, qui sont :

identification des acteurs intervenant dans les actions de solidarité et des partenaires qui les soutiennent
identification des forces et des faiblesses des acteurs par rapport aux nouveaux défis
définition en réseaux des propositions et suggestions, en tenant en compte des apports des associations communautaires et de leurs organisations, à travers des ateliers de prospection
montage des scénaris efficaces
partage des informations par fax et sur Internet

L’information et la documentation

Créer l’information et la documentation sur les expériences et les projets à développer en direction des organisations locales, dans le cadre de leur renforcement économique et financier; par exemple dans le but de créations d’épiceries tropicales, salons de coiffure, restaurants africains, dans le domaine des prix, des marchés porteurs et de la législation commerciale, douanière et financière en Europe

Les échanges d’expériences

Dans un premier temps, les échanges portent sur les expériences des organisations entre elles, afin de ne par réinventer la roue. Il s’agit de voir concrètement les activités entreprises par les unes et les autres, les succès, les échecs, afin de ne pas tomber dans les mêmes erreurs.

La formation

La formation porte sur tous les aspects du management des associations, sur l’autofinancement et sur la problématique du genre et du développement. Il s’agit de professionnaliser les organisations dans la gestion des activités qu’elles auront entreprises. Cette formation s’adressera aussi bien aux gestionnaires des activités qu’aux responsables des associations eux-mêmes.

Ces sessions de formation seront réalisées soit sur place, soit par le regroupement des gestionnaires de plusieurs organisations ayant initié la même activité dans des centres de formation pendant une à deux semaines. La formation en genre et développement exploitera tous les thèmes visant.