Autonomie locale et la bonne gouvernance

Autonomie locale et la bonne gouvernance

865
0
SHARE

Appui au développement et au renforcement de l’intégration entre les organisations africaines, pour une autonomie locale et la bonne gouvernance.

Objectif général

L’objectif général de cette composante vise le renforcement institutionnel et stratégique des organisations retenues comme groupes-cibles, pour une meilleure insertion de leurs interventions dans un ensemble soutenant le développement et l’autonomie locale.

Les objectifs spécifiques

Accompagner le développement et renforcer une intégration entre les actions et les acteurs du développement à la base, dans le territoire du groupe-cible de ce programme

Donner un impact national à des réalisations locales réussies dans le domaine du développement de l’autonomie et de la bonne gestion

Aider au renforcement des capacités locales d’intervention et promouvoir des initiatives concertées, afin de rendre efficace l’action dans toute la commune, l’arrondissement, etc.

Renforcer la concertation entre les organisations de la société civile et les autorités politico-administratives

Groupe-cible

Les acteurs du développement dans le territoire de la cible retenue pour les actions d’accroissement de l’économie populaire, les collectifs et les réseaux

Les autorités politico-administratives des entités décentralisées

Méthode de travail

Il s’agissait essentiellement de répondre au souci de situer et d’intégrer des actions locales dans un ensemble plus large. La démarche comprenais plusieurs étapes :

Clarification et définition de la notion d’organisation associative comme entreprise de développement

Elaboration, autour des collectifs/réseaux, de plans d’actions

Identification des besoins de renforcement de la collaboration entre acteurs de développement (états, bailleurs de fonds, organisations de base, etc.)

Organisation d’échanges et de concertations sur des sujets ou thèmes d’intégration, dans le cadre du processus de décentralisation

Mise en place d’un observatoire des problèmes de développement au niveau national et suivi analytique de l’action du groupe-cible.

Les activités/La formation

Cette formation servira au développement et à une meilleure structuration de l’organisation des associations africaines. Elle se passera à travers un cycle de formation.

L’animation de l’auto-promotion
L’initiation aux méthodes d’approche participative
La planification stratégique
La formulation des projets de développement
L’introduction aux méthodes de travail en réseaux
Les Droits de l’Homme
Les voyages d’échanges

Pour la valorisation des pratiques et des savoirs associatifs, en vue de l’efficacité de l’action concertée

La mise en place et l’animation d’un observatoire des problèmes de développement à la base

Le comité de coordination régionale et les coordinations nationales auront besoin de se connaître et d’effectuer des échanges au sujet des problèmes communs. Ils devront également dialoguer et travailler ensemble avec les autres partenaires, en collaboration avec l’ordes, ses collaborateurs et les autres ONG intervenant dans le développement de leurs collectivités.

La concertation entre les organisations populaires et les autorités politico-administratives
Les résultats attendus

L’implication effective des populations dans la prise de décisions des actions de développement qui les concernent

Le développement et une meilleure structuration des communautés, dans le cadre du processus de décentralisation en cours couvert par ce programme

L’exécution conjointe des projets ruraux de développement, dont les systèmes décentralisés de financement, en vue d’une autonomie locale

Les voyages d’échange

La mise en place des observatoires qui sont des forums sur les problèmes de développement des organisations des associations Locales.