Festival Africain En Suisse

Festival Africain En Suisse

733
0
SHARE

Festival Africain En Suisse

Buts

  • Promouvoir la culture africaine en Suisse, en expliquant à toutes les générations les différents modes de vie ainsi que les profonds changements que subit l’image des traditions ancestrales originelles.

Favoriser les échanges interculturels. Nous avons été culturellement unis; il s’agit maintenant de restaurer cette unité. Vulgariser ces idées est un devoir pour l’observatoire.

« Je ne veux pas que ma maison soit entourée de murs de toutes parts et mes fenêtres barricadées. Je veux que les cultures de tous les pays puissent souffler aussi librement que possible à travers ma maison. Mais je refuse de me laisser emporter par aucune. »
-Mahatma Gandhi

Privilégier une image d’unité, de solidarité fraternelle, de confiance mutuelle, dans le respect de la dignité des jeunes générations de tous les pays.

Aider à la production et à la promotion de talents peu connus, de tous les horizons culturels, et les soutenir à aboutir à une reconnaissance générale de leur valeur; procéder de même pour les ouvrages culturels tels que livres, créations musicales, artistiques, etc.

Elaborer des méthodes de recueil et de conservation de danses folkloriques, permettant de les populariser et faire œuvre de vulgarisation dans toute la Suisse et dans le monde entier.

Promouvoir toutes les formes d’artisanats, telles que poterie, couture moderne et traditionnelle, vannerie, etc. des différents pays africains

Les objectifs

  • Permettre aux habitants de Suisse de mieux connaître ou plus précisément découvrir d’autres cultures et d’autres formes artistiques
  • Contribuer à consolider l’unité entre les Noirs africains, les Suisses et diverses communautés
  • Mettre en place un espace multilatéral et pluriculturel de rencontre
  • Mettre en valeur le patrimoine culturel africain Lutter contre le racisme et la xénophobie. Faire connaître l’ORDES et ses activités au sein du public suisse
  • Sensibiliser le public au problème de la disparition de certaines civilisations

Les objectifs plus spécifiques

  • L’organisation, la mobilisation et le renforcement des capacités économiques, ainsi que la création des synergies intercommunautaires par l’ensemble des actions menées lors du festival entre les organisations et les gens poursuivant le changement.
  • La consolidation des alliances et des solidarités par la coopération et l’intégration économique dans les milieux noirs africains.
  • L’accompagnement des réseaux associatifs des artisans et des petits et moyens entrepreneurs dans les échanges d’information.

Motivation

La motivation en ce qui concerne l’organisation de ce festival relève de la volonté  et la détermination des membres de l’observatoire de recherche, du développement, d’entraide et de solidarité en abrégé, (O.R.D.E.S), de rapprocher toujours davantage les peuples du Sud de ceux du Nord, afin qu’ils puissent mieux se connaître mutuellement. Nous estimons qu’on est plus sensible aux problèmes quand on connaît mieux les populations cibles et lorsque, ayant partagé et réalisé des échanges, notre expérience va grandissant. Les échanges interculturels réciproques peuvent contribuer à atteindre cet objectif.

Localisation du site du festival

La commune de Genève, qui va accueillir ce festival, se trouve dans une Région stratégique, notamment par sa position géographique, son fort potentiel de développement et la proximité des Hautes Ecoles.

Résumé du projet

L’observatoire de recherche, de promotion et d’intégration des Noirs africains en Suisse, (ORPINAS) ONG active dans des projets d’intégration, depuis 2005. Aujourd’hui, sous la dénomination, Observatoire de recherche du développement, d’entraide et de solidarité (ORDES), souhaite organiser un festival africain en Suisse. Le but de ce festival est de permettre les échanges interculturels. Plusieurs événements sont prévus dans le cadre de ce festival, notamment des concerts de groupes en provenance du Cameroun et d’autres Pays d’Afrique Noire. Autour du festival auront lieu d’autres manifestations, comme des défilés de mode, des expositions d’artisanat et des prestations d’un conteur africain.

Remarque.

Le chronogramme d’activités ainsi établi est essentiellement indicatif. Pour cela, des éventuelles modifications en raison des exigences du terrain pourront sans doute intervenir.

Il faut en outre signaler que la couverture de certains cantons plus que d’autres, se fera en fonction de l’acuité des situations observées sur le terrain. Ceci pourra justifier le fait que nous accorderons plus de temps dans certaines régions que dans d’autres. Notre objectif reste l’analyse de la situation des étudiants en fin d’études ou formation, des refugiés économiques voir clandestins.

Le festival africain est un projet rentable économiquement, socialement et financièrement (taux de rentabilité supérieur à 50%). Sur le plan national, il entre dans la droite ligne de la lutte pour l’intégration des étrangers et la promotion de la culture africaine, qui est en voie de désertification.