SHARE

Santé:

L’ORDES accompagne et effectue actuellement la promotion de projets dans les domaines suivants :

La mission de l’ORDES en faveur de la santé ne concerne pas uniquement la construction de centres médicaux dans des zones où les besoins sont les plus pressants. Elle comprend également la prévention (campagnes d’informations sur le VIH/sida en Afrique noire, par exemple), l’éducation des villageois dans le domaine de la nutrition, l’amélioration des ressources alimentaires et en eau potable, ainsi que l’exploitation optimale des ressources locales en matière de médecine traditionnelle

Nous soutenons financièrement les travaux de lutte visant à éradiquer le paludisme en Afrique noire. Par une modeste aide financière couvrant un éventail très large de prestations, destinées à soulager des situations sociales difficiles.

Nous aidons les patients économiquement faibles à bénéficier les soins de qualité dans différents Pays Africains. Aussi, Permettre un séjour momentané de convalescence à des personnes en ayant besoin avant de reprendre leur travail. Au surplus, faciliter l’hospitalisation dans les cliniques privées qui jouissent d’une bonne réputation.

Nous apportons de l’aide directement ou indirectement aux personnes atteintes de l’épilepsie, en utilisant les moyens appropriés, favorisant notamment leur maintient à domicile, en intervenant subsidiairement ou complémentairement à d’autres sources de financement.

Nous finançons le traitement de toute personne dont l’infection par le virus du sida, est due directement et de manière certifiée à l’administration d’une transmission sanguine, ou indirectement par contact avec un receveur infecté. Ainsi que les mesures de solidarité sociale destinées à venir en aide aux personnes qui rencontrent de graves difficultés sociales en raison de leur infection.

Nous encourageons la recherche scientifique dans tous les domaines ou se posent des questions relatives à l’alcoolisme et prioritairement des projets innovateurs qui, en plus de valeur scientifique. Ont une portée pratique pour la santé publique.

Nous privilégions la prévention des maladies contagieuses, l’éducation pour la santé, prévention des toxicomanies, premiers secours, prophylaxie et soins dentaires, surveillance de la santé des familles, construction des centres de santé communautaire etc.

Nous offrons aux personnes vivant avec le sida (séropositifs, malades et proches une structure d’accueil, d’écoute, d’information, d’expression, de coordination, de convivialité et de solidarité. Regroupons dans un esprit d’entraide, les personnes concernées par cette maladie (conseille et assistance aux malades et leurs proches, informations sur les milieux concernés et les organismes de soin et de soutien).

Éducation

L’éducation des couches sociales les plus défavorisées est une préoccupation majeure de l’ORDES. Des programmes ont été mis en œuvre afin d’accorder aux jeunes déscolarisés, désœuvrés, ou désorientés la possibilité d’acquérir les connaissances et les compétences leur permettant de parvenir à un but économique, social ou culturel, et de renouer le contact avec la communauté dont ils sont issus.

Notre motivation est de répondre aux besoins locaux, d’appuyer les systèmes scolaires nationaux existants, de pallier au blocage des enfants en cycle de fin d’études, afin de ralentir l’attirance des jeunes vers des grands centres par nos actions sur le terrain, en leur donnant les moyens pour s’occuper ainsi, il se sentiront revalorisés par leur effort.

Nous encourageons la construction, voir l’équipement des écoles dans les zones rurales des régions retenues par nos délégués sur le terrain en Afrique Noire.

Nous soutenons les jeunes de toute origine sans formation et désirant en acquérir une formation pour accéder au marché du travail ou s’y réintégrer, ou devant en changer pour diverses raisons,

Les jeunes motivés et désireux, avant d’entrer dans la vie active ou d’entamer des études supérieures, de consacrer un temps à approfondir un thème d’intérêt général.

Les adolescents en rupture sociale, familiale ou scolaire. Dans un but de prévention active de problèmes graves comme la toxicomanie et autres comportements à risque et leur propose des expériences de vie concrètes (apprentissage d’un métier qui leur confère une assise dans la dynamique actuelle).

Les étudiants à acquérir la formation nécessaire pour réaliser des objectifs précis. Situation sociale prise en considération. Aide accordée exclusivement pour les cours qui font l’objet de la demande.

Les femmes Africaines accomplissant des études post-universitaires à l’étranger. Octroi d’une aide en fonction des moyens disponibles.

Les réalisateurs théâtraux professionnels en début de carrière pour faciliter le passage de la formation à une véritable insertion professionnelle

Les orphelins, particulièrement ceux de père et de mère, enfant malade, handicapés.(contribution aux soins, à l’éducation, au développement et à la formation professionnelle

Les écoles professionnelles, offrant une formation à plein temps d’aide familiale reconnue par les Etats de la zone d’intervention, aboutissant à l’obtention d’une attestation qui ouvre les portes aux chômeurs.

Les écoles pour handicapés, les éducateurs pouvant intervenir dans ces écoles, en collaboration avec les enseignants, des parents et des enfants pour trouver des solutions à des manifestations de violence et à des comportements à risque.

La pratique de sport, la formation des entraineurs sportifs, ainsi que les instances chargées de la mise en œuvre des moyens permettant la réinsertion sportive des handicapés.

Les lieux d’accueil, d’entraide et de réinsertion socioprofessionnelle pour malades alcooliques, leurs familles ou leurs proches, afin de leur apporter aide, réconfort et conseil

L’éducation des migrants: accueil, insertion sociale, intégration scolaire et éducation continue des migrants, compréhension réciproque entre les différents partenaires de la communauté

Environnement

L’environnement et le développement économique (projets qui s’inscrivent dans la lutte contre la désertification)

L’ORDES, a été créée à la base pour combattre la pauvreté, essentiellement par le biais de la promotion des activités de production économique et écologiquement soutenable. Elle vise à encourager la population à participer à des activités génératrices de revenus en mettant en place des structures pour la commercialisation équitable des denrées produites localement.

Notre souhait est, pour y parvenir, de promouvoir une autre forme de production écologiquement soutenable pour donner l’exemple aux populations locales, alternative nécessaire devant l’ampleur de la déforestation que connaissent certaines régions, particulièrement à cause des méthodes culturales surannées.

L’agriculture n’est pas la seule responsable de l’érosion des ressources naturelles: la pauvreté, l’utilisation des combustibles ligneux, la désorganisation du marché, sont d’autres facteurs aggravants.

Aides polyvalentes

L’ORDES a pour ambition d’aider les Noirs africains en Suisse à trouver une situation socioprofessionnelle en rapport avec leurs aptitudes, leurs connaissances et leurs facultés. Nous voulons également créer à leur endroit un courant d’opinions favorables et attirer sur une catégorie de femmes et d’hommes, trop souvent victimes de préjugés, la sympathie des âmes de bonne volonté et même la bienveillance des pouvoirs publics.

L’ORDES œuvre pour la réinsertion sociale des jeunes ou des chômeurs, en Suisse et à l’étranger. L’une de ses activités consiste notamment à faciliter le retour au pays d’origine des jeunes universitaires africains, au terme de leurs études en Suisse. Nous pensons en effet qu’ils peuvent y apporter à la fois un regard intéressant centré sur la promotion des actions communautaires, et une contribution précieuse à la réalisation de programmes de développement dans les régions défavorisées.

A ce titre, notre association soutient les étudiants noirs africains inscrits dans les universités et les Hautes Ecoles en Suisse, qui sont candidats au retour dans leur pays après leurs études. Cependant, les étudiants noirs africains rencontrent de sérieuses difficultés dans tous les domaines, si bien que pour continuer à les soutenir, nous avons besoin d’aide extérieure. C’est dans cette perspective que nous nous permettons de solliciter la meilleure compréhension de toute bonne volonté

Nous adressons nos biens vifs remerciements à tous ceux de nos collègues, membres et sympathisants qui nous ont communiqué leurs remarques, et en particulier: à nos directeurs, délégués et représentants permanents actifs sur le terrain, dont les soins inlassables et la haute compétence ont eu raison de tous les obstacles. Notre gratitude va aussi, aux membres d’honneur qui ont spontanément côtoyé nos équipes et ont bien voulu nous faire part de leurs précieuses observations.