SHARE

christine-yankam-noukiatchop

Titre du poste
Déléguée Permanente chargée de la gestion des centres de santé communautaire ORDES en Afrique

Titulaire du poste
Mme Christine Yankam Noukiatchop

Mission :
Superviser les centres de santé communautaire ORDES en Afrique. Organiser des séjours momentanés de convalescence à des personnes en ayant besoin avant de reprendre leur travail. Encourager la recherche scientifique dans tous les domaines ou se posent des questions relatives à l’alcool, et prioritairement, des petits projets innovateurs qui, en plus de leur valeur scientifique, ont une portée pratique pour la santé publique, ainsi que les recherches sur la leucémie, l’intoxication de la moelle osseuse et sur d’autres maladies nécessitant la transplantation d’organes. Mais, le domaine de compétences prioritaires, est la médecine: curative, préventive, vaccination, santé publique, formation.

Apporter un appui méthodologique, stratégique et technique aux programmes de soins (collaboration avec les chefs de délégation et les équipes des délégations, par exemple, Croix rouge, Médecin du Monde, Médecin sans frontières). Développer une dynamique régionale dans la thématique (liens entre les projets des différentes organisations de la région). Collaborer étroitement avec les référents, et contribuer à une stratégie régionale ainsi qu’aux plaidoyers de la région.

Participer à l’élaboration des grandes lignes et politiques institutionnelles. Contribuer à la préparation des stratégies d’intervention et à l’orientation des plans d’actions coordonnées. Etre responsable du contrôle de la mise en œuvre des programmes de soins, recherche et développement. Participer à l’extension de nouveaux outils dans ce domaine d’activités. Animer la recherche et explorer les pistes modalités de partenariat pour sa mise en œuvre (relations avec les institutions, Hôpitaux et autres structures sanitaires, centre de recherches, associations locales, etc.) Gestion de personnes et d’équipe.

Accompagner les équipes dans l’usage et le perfectionnement des nouvelles technologies. Veiller au respect des directives budgétaires en vigueur et, être responsable de la validation de l’impact des programmes sanitaires, sa cohérence, sa couverture, son efficience, son efficacité, sa pérennité, sa pertinence sa faisabilité, et sa prise en compte des problématiques transversales genre, HIV, environnement, etc., Formation continue, renforcement, développement des compétences. Assurer la formation et l’accompagnement des collaborateurs sur le terrain dans les domaines de la santé communautaire, nutrition infantile ainsi que dans les “autres projets de santé” et dans celui de la planification de projets.

Mener des évaluations de projets dans les domaines de la santé communautaire, et les analyses de situation nécessaires à la compréhension des contextes sociaux, politiques et économiques locaux utiles à l’identification des vrais problèmes sociétaux et à la mise en place d’actions pertinentes (significations sociales de paramètres contextuels), renforcer et maintenir les liens et la cohérence dans les projets santé. S’engager à respecter les politiques de gestion des risques qui comprennent: la Politique de Protection de l’enfance, la politique de sûreté et de sécurité, la politique anti-fraude, corruption ainsi que la Politique de signalement de tous abus. S’engager à assurer la meilleure mise en pratique de ces politiques sur sa zone d’intervention et au sein des équipes nationales et expatriées.

Réaliser une analyse stratégique au sujet du fonctionnement des structures sanitaires en Afrique, à travers la synthèse des documents disponibles, afin d’établir les forces et faiblesses des expériences antérieures, et comprendre leurs environnements (opportunités et les risques). Tirer les leçons des acquis et capitaliser ces expériences. Proposer une stratégie continentale, en matière d’approche de santé communautaire, qui répond aux attentes des différents partenaires dans ce domaine.

Position hiérarchique :
Est directement subordonnée au Directeur Permanent en Afrique

Relations fonctionnelles :
Hôpitaux, pharmacies, autorités sanitaires et institutions de solidarité (Terre des hommes, Croix rouge, médecins sans frontières).

Fonctions principales :
Gère et coordonne les centres de santé communautaire ORDES, répartis en plusieurs unités de: longs séjours, courts séjours, unités d’accueils temporaires, unités de soins ambulatoires. Favorise la collaboration entre les services internes et les différents intervenants externes. Veille au respect de la charte et de la mission de la Fondation.

Assure le suivi de la santé du personnel et la gestion des dossiers y relatifs. Propose aux collaborateurs des actions de soutien et de supervision dans leur travail. Met en place des actions de prévention et d’éducation à la santé qui sont:

Qualité des soins.
Utilisation des ressources propres du patient, de son entourage, de l’équipe et/ou de l’institution, collaboration avec le patient dans les décisions de prise en charge le concernant.

Prise en charge:
Soins donnés à un individu en le considérant comme un partenaire et en se donnant ensemble des priorités de soins compte tenu de la globalité de l’individu et de son vécu, passé, présent, futur.

Globalité
Intégralité de la personne: ce qu’elle a été, est, sera, bio-psycho-socialement et spirituellement, entouré de différents satellites (amis, famille, soignants).

Conseille et encadre ses collaborateurs dans le domaine de la planification du travail. Soutient les responsables dans le management des centres de santé. Entretient le contact avec les médecins intervenants, les hôpitaux et les assurances. Dirige, motive, encadre et supervise une équipe multidisciplinaire de médecins, infirmières aides soignants, et autres professionnels de santé ainsi que des services annexes. Maintient et développe un haut niveau d’exigence des prestations de soins dans un contexte de soins intensifs. Evalue la charge de travail et organise les activités de soins. Doit promouvoir le changement, des nouvelles technologies développées au sein des centres de santé ORDES

Négocie et collabore dans une équipe pluridisciplinaire. Veille au bon état de santé de la population défavorisée et définit des mesures de prévention adéquates. Surveillance et épidémiologie d’intervention des maladies transmissibles, hygiène hospitalière et publique. Assure la coordination entre les services cliniques et les services de soutien. Recherche des solutions informatiques adaptées aux besoins des utilisateurs. Coordonne les travaux d’entretien des centres de santé.

Vient en aide directement ou indirectement, (aide collective) aux rhumatisants, en utilisant les moyens appropriés, favorise notamment leur maintien à domicile, et intervient subsidiairement ou complémentairement à d’autres sources de prise en charge.

Au sein de l’institution :

Contribue à résoudre les problèmes sociaux et médicosociaux du malade hospitalisé ou en traitement ambulatoire. Son rôle principal est d’organiser les retours à domicile en tenant compte de la pathologie et des ressources du patient.

Crée une division d’épidémiologie clinique. Cette unité mobile est un observatoire épidémiologique dont le but est de fournir aux personnels de la santé la mesure des facteurs de risque de maladies dans la population et leur évolution dans le temps.

Propose des conseils gratuits et de la documentation, des services sanitaires lors de manifestations, aide aux malades et aux handicapés à domicile, location d’objets sanitaires, dispense des conseils personnalisés.

Organise des activités de prévention primaire dans le domaine de la santé, du secourisme dans les campagnes par l’organisation de cours de sauveteurs et de samaritains, urgences pour les petits enfants, les personnes âgées, réanimation cardio-pulmonaire, des cours de prévention et de promotion de la santé.

Développe les centres de santé spécialisés dans la médecine interne et la réadaptation cardiaque, pulmonaire, neurologique et chirurgicale, pour des investigations à but diagnostic et poursuivre le traitement, notamment dans le domaine de la réadaptation.

Assure une présence régulière et la coordination dans les centres de santé créés par l’ORDES. Médiation en cas de contestation d’honoraires ou de problèmes liés à la déontologie, défense des intérêts professionnels, économiques et sociaux de ses collaborateurs dans leurs relations avec les autorités, développe la formation professionnelle complémentaire des membres de son équipe.

Etudie et met en évidence, les problèmes d’accessibilité rencontrés par les personnes handicapées, en vue d’améliorer leur intégration. Coordonne les actions entreprises dans ce domaine par les diverses organisations, collabore avec les autorités. Evalue régulièrement les besoins des centres ORDES, élabore les projets y afférents par ordre de priorités et les transmet à sa hiérarchie

Lutte contre le sida en Afrique. Diffuse une information ample et objective concernant le virus et la maladie. Promouvoir et développer la solidarité et le soutien aux personnes vivant avec le VIH-SIDA et leurs proches. Lutter contre les mesures de discrimination et les attitudes d’exclusion.

Assure le dépistage et la prévention du VIH SIDA auprès de tous les publics ainsi que pour les populations vulnérables. Offre aux personnes vivant avec le SIDA une structure d’accueil, d’écoute d’information, d’expression de convivialité et de solidarité. Cherche à favoriser le dialogue avec toutes les composantes de la société.

Agit dans la lutte contre le SIDA, défend les intérêts de ses membres, des personnes vivant avec la maladie qui feraient l’objet de discriminations fondées sur leur statut sérologique. Assure la prise en soins psychothérapeutiques, individuelle et de couple, notamment, pour des problèmes liés à la sexologie, au sida, à la stérilité et à la procréation artificielle.

ordes-group-e