SHARE

Présentation de l’Observatoire:

  • L’ORDES, c’est une association internationale de personnes qui croient en un projet globale de développement, qui vivent des mêmes valeurs et qui se sont engagées personnellement et collectivement dans le changement.
  • Un réseau international de plusieurs partenaires qui sont des associations et réseaux locaux, des coopératives du développement villageois, des associations de jeunes diplômés sans emplois, des corporations des femmes, d’artisans, des ong ou toutes autres organisations complices, qui sont prêts à collaborer pour représenter peu à peu une forme organisée de changement.
  • Un service international organisé tant au niveau mondial que régional ou national, pour apporter à ses membres et partenaires et toutes organisations qui collaborent avec lui, des informations, des échanges d’expériences et d’appui pour un développement local et global.

Actions 

  • Promouvoir un esprit de prévoyance, d’entraide et de solidarités agissantes
  • Défendre, d’informer ses membres dans tous les domaines et à tous les niveaux.
  • Promouvoir l’intégration, l’insertion, la réinsertion et la participation de toute personne défavorisée, dans tous les domaines du développement économique, culturel et social

Objectifs

  • L’implication réelle des organisations Paysannes dans le relèvement du niveau des populations
  • La sauvegarde de l’économie solidaire
  • De Soutenir l’esprit de tontine déjà existant qui ne demande qu’à être renforcé

Mission

  • Aider les organisations (groupements, unions et fédérations paysannes, coopératives, et autres types d’associations de développement) à s’organiser pour cheminer vers une autonomie administrative et financière.
  • Soutenir les organisations de développement à la base pour renforcer leurs pouvoirs (de réflexion et de négociation) de façon à devenir progressivement des partenaires sociaux capables de négocier à égalité avec les autres acteurs du développement.

Stratégies

Renforcer des capacités villageoises à maîtriser les problèmes de développement local ce qui implique:

  • Une mise en valeur rationnelle, de toutes les richesses disponibles, donc de l’espace rural, qui préserve l’avenir.
  • Un appui aux activités économiques rémunératrices.
  • Un accompagnement des évolutions sociales qui permettent de régler de façon positive les conflits entre ethnies, groupes et catégories sociales, à travers des projets participatifs.

Susciter l’émergence de structures villageoises dans le cadre d’une politique d’autopromotion concernant notamment:

  • Les aménagements fonciers en vue d’une intensification de la production agricole (travaux de lute antiérosive et de récupération des sols dégradés).
  • L’intégration des activités agro-sylvo-pastorales, (agroforesterie, cultures fourragères, embouches fosses fumières).
  • L’amélioration des infrastructures villageoises (pistes rurales, puits, parcs de vaccination, écoles, centres de santés, forages, mares, centres d’alphabétisation).
  • Appui à l’organisation du monde rural, élaboration de plan villageois de développement, mise en place du comité paritaire d’octroi de financement, ainsi que de gestion des budgets fixes, organisation d’ateliers nationaux d’auto-programmation.
  • Encadrement aux activités agro-sylvo-pastorales, aménagement des terroirs agricoles, protection sanitaire du cheptel, embouche bovine et ovine, agriculture agroforesterie, aménagement des terroirs forestiers.

Encourager des activités économiques rémunératrices: banques céréalières, boutiques villageoises, artisanat.