tarcvlle-laure-mendomo

Mme Tarcylle Laure Mendomo
Représentante Permanente chargée de la main d’œuvre étrangère au Cameroun

Mission :
La représentante permanente, est une personne légalement désignée en vue de représenter et défendre les intérêts des expatriés dans un Pays. Elle agit au nom et pour le compte de l’institution. En tant que représentante du personnel étranger, elle est une interlocutrice privilégiée de sa direction, et dispose ainsi d’un certain nombre d’attributions. A ce titre, son champ de compétences recoupe de nombreux domaines d’activités.

Définit et met en œuvre la politique de management et de gestion des ressources humaines (accueil, formalités administratives, recherche de logement, mobilité, gestion de l’emploi du temps) Elabore ou supervise la gestion administrative du personnel étranger.

Contrôle l’application des obligations légales et réglementaires relatives aux conditions et aux relations de travail. Organise le dialogue social et participe aux opérations de communication interne liées aux mutations de l’institution. Peut participer à la définition des orientations stratégiques de la structure.

Passe les contrats de location d’entrepôts ou de camions, suit les achats de matériels, paie les factures et les salaires. À elle aussi de régler les formalités administratives concernant les professionnels expatriés.

Le personnel étranger, soutient les efforts des pays en développement en vue d’améliorer les conditions de vie de leurs populations. Il contribue à mettre ces pays en mesure d’assurer leur développement par leurs propres forces. » Outre les projets traditionnels, il se consacre de plus en plus à la promotion de conditions favorables, p. ex. dans le domaine du développement, de la gestion des affaires associatives, humanitaires et sanitaires. Par conséquent, il doit bénéficier d’un encadrement à la hauteur de leurs missions.
Le marché du travail d’ordes a tendance à s’internationaliser, à employer de plus en plus fréquemment du personnel local et à confier des mandats de courte durée à des consultant-e-s au lieu d’engager du personnel à long terme. De plus, la demande d’emplois et de stages au sein de l’institution est de loin supérieure à l’offre

Position hiérarchique :
Est directement subordonnée au Directeur Permanent en Afrique.

Subordonnés directs:
Personnel placé sous sa responsabilité

Relations fonctionnelles :
Institutions, associations, fondations, organisations nationales, Ambassades.et groupements interdépartementaux.

Fonctions principales :

Stratégie et pilotage
Sur le terrain, la représentante Permanente, a la lourde tâche d’assurer l’encadrement du personnel expatrié: analyse la situation sur les plans humanitaire, sanitaire, sécuritaire, politique, économique et social. Elle propose des axes stratégiques à sa hiérarchie. Faut-il élargir l’action, réaffecter des fonds ? On attend d’elle, qu’elle donne les bonnes orientations et pilote au mieux les programmes du développement participatif. Ce stratège représente son organisation auprès des autorités locales et des partenaires institutionnels.

Manager
Meneuse d’hommes, elle encadre le personnel expatrié et local (Traducteurs, Chauffeurs, agents de sécurité etc.). Une équipe qui compte parfois plusieurs personnes. Elle élabore les plans de travail, des outils de suivi de projet. Elle doit créer une dynamique entre les interventions des expatriés et les employés locaux. Sans oublier d’assurer la sécurité de tous.

Gérer un budget
Pour le bon développement de sa mission, la représentante permanente chargée de la main d’œuvre étrangère, est parfois amenée à présenter le budget prévisionnel. Elle devient alors responsable des procédures comptables et du budget annuel de la mission. À ce titre, rédige régulièrement des rapports d’activité et de financement à destination de la direction permanente en Afrique.

Au sein de l’institution :
Son rôle: Interlocutrice du siège sur le terrain, interface entre les autorités locales et l’ONG, elle est généralement la première à partir en mission, pour préparer l’arrivée des expatriés dans une région: (obtention des autorisations, recherche d’un logement, etc.)

Ensuite, elle encadre l’équipe d’expatriés, veille à sa cohésion, réconforte, gère le stress, les tensions et les accrochages qui peuvent survenir entre les volontaires. Du point de vue matériel, elle gère la réalisation de la mission. Elle répond aux problèmes pratiques qui peuvent se poser pendant le déroulement du programme, évalue régulièrement son avancement, veille à son adéquation aux besoins et redéfinit les objectifs, si nécessaire.

Elle apporte son expertise et son aide à la prise de décision. Élabore des plans de travail, met en place des outils de suivi de missions et rédige régulièrement des rapports d’activités et de financement à destination de la Direction permanente en Afrique.

Sur le terrain, elle analyse la situation sur le plan humanitaire, sécuritaire, politique, économique, social et propose la stratégie à mettre en œuvre. Après validation par la Direction permanente, elle pilote les programmes sur place et encadre les équipes de la mission.